CENTRE DE FORMATION AUX MÉTIERS DU CHEVAL

Les secondes PA en Dordogne 2013 (Illustration titre)
Les secondes PA en Dordogne 2013 (Illustration)

Les secondes PA en Dordogne 2013

Compte-rendu du voyage d’études

du 16 au 18 avril 2013

avec les secondes productions animales

 

Mardi 16 avril 2013 :


Le haras du BERLAIS situé dans la Vienne à CEAUX EN COUHE dirigé par Jean-Marc et Cécile LUCAS. La structure de 150 hectares a 30 ans, dispose de 40 boxes avec 60 poulinières. Le haras est spécialisé dans les chevaux de course de galop (pur-sang). Il compte 10 employés sur l’exploitation dont une assistante commerciale bilingue et un cadre comptable.

harasduberlais.jpg

90 % sont des clients sont étrangers (Afrique du Sud, Inde, Suède, Norvège, Qatar et le Sultanat d’Oman).

C’est M. Lucas gérant du Haras qui a accueilli le groupe. Il s’occupe essentiellement du relationnel, de la génétique et des yearlings. 90 hectares de prairies sont arrosés. Une analyse de sols est réalisée tous les 2 ans, peu d’engrais sont utilisés. Tous les paddocks font 500 m de long afin de préparer les jeunes chevaux à la course. Les chevaux sont nourris avec  une ration composée de 2/3 d’avoine floconnée; 1/3 de complément de céréales et d’herbe. Un vétérinaire nutritionniste vient au haras pour déterminer au mieux les rations des chevaux.

M. Lucas possède 12 poulinières. 15 poulinières par an sont envoyées à l’étranger. Les Pur-Sang  ne sont pas inséminées, c’est interdit, elles sont donc saillies en main. Le haras dispose de 2 barres de soufflage.

Le sevrage se fait vers 5-6 mois. A la naissance, les poulains ont une prise de sang tous les 5 jours avec des soins du nombril pendant 8 jours. Le licol est mis dès la naissance.

Les grottes de Villars situées à Villars en Dordogne sont riches en concrétions comme des coulées de calcites, des stalactites, des draperies translucides et des stalagmites. On y trouve également des peintures préhistoriques datant de 19000 ans (chevaux, cerfs, bisons…). La grotte fait 13 kilomètres mais nous n’en avons visité que 600 mètres.

Promenade en bateau sur la Dronne dans la ville de Brantôme où nous avons pris le bateau à l’embarcadère du Pont Coudé à côté du pavillon renaissance. Nous avons navigué sur la Dronne. Nous avons pu découvrir la vieille église du village et admiré le paysage avec la compagnie de charmants canards. Cette petite balade de 30 minutes très reposante a ravi l’ensemble du groupe.

Salomé, Gabrielle et Yona.

 

Mercredi 17 avril 2013 :


La trufficulture


Nous avons visité une truffière chez M. SALLIER. à Varaignes (24). Nous avons assisté à la recherche de truffes avec des chiens.

chientruffier.jpg


 La truffe est un champignon souterrain. On compte une quarantaine de variétés de truffes mais on n’en consomme que 6. Les arbres produisant des truffes sont les chênes, les noisetiers ou le pin noir. Le sol doit être argilo-calcaire. Si l’herbe est brûlé au pied des arbres ou la présence d’orchidées montre qu’il y a des truffes.

Le cavage consiste à chercher les truffes. Le cavadou est l’outil permettant de ramasser les truffes. Le caveur est l’animal chercheur.

Les pays producteurs de truffes en dehors de la France sont la Chine et le Maroc. Les truffes ont des couleurs (rouge, marron ou noir) et des textures différentes selon leur pays de production. Les truffes d’hiver se ramassent entre Novembre et Février. Les truffes d’été se ramassent en avril. La recherche de truffes se fait avec des chiens, des cochons ou des mouches. Les truffes se trouvent entre 10 et 30 cm sous terre. Il existe des truffes mâles et des truffes femelles.

Un plant truffier coûte entre 8 à 10 €. La truffière de Varaignes est située en pente ce qui permet aux eaux de pluie de bien s’évacuer. La truffe demande beaucoup d’eau et déshydrate les sols.

                                                                                                   Camille

 

eolienne.jpg

 

Les énergies renouvelables et la maison écologique :


Nous avons visité un parc sur les énergies hydrauliques : « Lud’eau vive ». Des machines utilisées autrefois sont présentées sous forme de maquettes à l’échelle 1 /4 et 1/3. Seule la Noria, machine à remonter de l’eau est représentée en taille réelle. Nous avons

vu également un moulin à farine, une papeterie, une forge et des énergies renouvelables comme l’éolienne, les panneaux solaires ...


Nous avons ensuite visité une maison écologique avec des murs isolés en paille et bois cordé. Cette maison est munie d’une éolienne à axe vertical, de panneaux chauffe-eau solaire e

t d’une piscine naturelle qui filtre les eaux isolées. Il n’y pas de raccordement à l’électricité publique ni à l’eau publique. Les eaux de pluie sont récupérées.

Andréa

 

 

Jeudi 18 avril 2013 :



La structure de M. Vinet à Varaignes se situe dans le Périgord vert. Il élève des veaux et des dindons..

La Dordogne est une zone traditionnelle d’élevage de dindons. L’élevage est dans sa deuxième année de conversion bio.

M. Vinet possède 15 vaches normandes  qui servent à allaiter les veaux des vaches à viande. La reproduction se fait par Insémination Artificielle et Insémination Naturelle. Les repas sont composés de mélasse, de paille, d’enrubannage et de foin de luzerne. Les vaches à viande ont en plus de la farine. Les veaux sont vendus à 7,5 € du kilogramme quand ils ont moins de 5 mois.

L’élevage de M. Vinet possède des dindons de souche Bétina. C’est un élevage saisonnier. Les dindons naissent sur le site et sont abattus à 6 mois. Ils partent au mois de janvier. Il n’y a jamais plus de 70 dindons à la fois. Les jeunes dindons sont  frileux et fragiles…

 

Le haras le rond de longe à Riberac

C’est une ancienne station de monte des Haras Nationaux. Les installations comprennent 3 écuries, une carrière, des paddocks sur 9 hectares, une piste de 800 m et un laboratoire.

On y trouve plusieurs races de chevaux (des selles français, des akhal–Téké,…) Il y a entre 5 et 6 étalons de monte en main. La station possède une barre de saillie et d’un mannequin.

L’alimentation est composée de floconnés, de luzerne mélassée. Un bilan sanguin est effectué 1 fois par an pour les Pur Sang d’Endurance. Les étalons sont complémentés 15 jours avant le début de chaque saison.

Les chevaux sont vermifugés 4 fois par an, vaccinés une fois par an et pour les poulains, un vermifuge dès le jour de la naissance. 10 à 15 poulains voient le jour chaque année.


Un grand merci au chauffeur du bus M. Pubert qui a pris des photos tout au long de ce voyage d’études et qui a participé également à l’organisation  de ce voyage.

 

Bilan :

Les élèves ont réalisé chacun un compte-rendu de ce voyage d’étude (plan d’étude) et certains ont réalisé des petits articles sur les différentes visites.

Les élèves ont apprécié l’ensemble des visites très intéressantes dans leur contenu et leur diversité. Ils ont également découvert avec plaisir cette région et auraient aimé que cette petite aventure dure plus longtemps. Ce fut aussi une belle expérience pour le groupe qui a vécu de très bons moments (meilleure cohésion de groupe ; entraide…).


Accompagnatrices : Laure Bessaguet & Nathalie Gonçalves


Fonteveille Maison Familiale et Rurale