CENTRE DE FORMATION AUX MÉTIERS DU CHEVAL

Les CAP a 1ère année à St Symphorien sur Couze (Limousin) 2016 (Illustration titre)
Les CAP a 1ère année à St Symphorien sur Couze (Limousin) 2016 (Illustration)

Les CAP a 1ère année à St Symphorien sur Couze (Limousin) 2016

Notre voyage scolaire à St Symphorien sur Couze dans le Limousin (17 au 21 septembre) avait pour objectif d’apprendre à nous connaitre et de nous permettre de tisser des liens.

Dès notre arrivée, nous avons été accueillis chaleureusement par les deux hôtes et propriétaires de la ferme équestre où nous logions, Cloé et Xavier. L’environnement était très agréable, ce qui nous a tout de suite mis à l’aise. De plus, les repas, faits maison étaient élaborés à partir de produits locaux, ce qui pour nous prouve leur qualité. Les chambres, elles, étaient spacieuses, propres et confortables.

Au cours des trois journées nous avons pratiqués des activités diverses et le poney était le pilier de ces activités. Comme nous préparons un CAPa Palefrenier Soigneur, nous y sommes très sensibles.

Nous avons été divisés en quatre groupes et nous avons tourné sur les activités.

Le travail en liberté : nous étions par petits groupes de 8 puis de 4 encadrés par une animatrice au milieu du rond de longe. Nous avons fait marcher le cheval au pas à l’aide de la voix et des gestes, puis nous l’avons fait trotter, nous l’avons fait changer de main tout en restant au trot en observant sa main (son coté) préféré, puis nous avons répété l’opération en le faisant galoper. Nous l’avons ensuite fait venir vers nous en captant son attention, puis nous nous sommes reculés pour le faire avancer vers nous puis nous l’avons récompensé.  Nous l’avons ensuite fait repartir sur la piste au trot, après ça notre animateur nous a montré comment faire monter le cheval sur un tabouret et nous avons essayé à notre tour. L’objectif était de communiquer avec le cheval par la voix et les gestes, c’était aussi un travail de communication de groupe, il fallait se transmettre les informations dans le groupe pour réussir l’activité, si les informations étaient mal ou non communiquées, le cheval ne comprenait pas ce qui lui était demandé et nous le montrait alors.

Les activités d’écoute mutuelle :il s’agit d’une série d’activités basées sur l’écoute et la communication. Nous devions par exemple démonter et remonter un filet les yeux bandés en suivant les indications d’un camarade. Cela exigeait que le « voyant » s’exprime très clairement et que « l’aveugle » soit très à l’écoute. Ensuite nous avons réalisé un parcours deux par deux un pied attaché au pied de notre camarade, cela nous obligeait à élaborer ensemble une stratégie de afin de ne pas tomber et réussir en moins de temps possible notre parcours. Enfin nous avions un QCM à compléter en groupe, l’idée étant de nous écouter et communiquer avant de donner la réponse définitive.


poneys.jpg

L’enclos : nous devions relever le défis par groupe de 8 d’entrer au moins 3 poneys dans un enclos matérialisé par des barres et des chandeliers à l’intérieur de la carrière. Ensuite nous devions séparer les poneys en deux groupes distincts et de les entrer dans deux enclos différents. Cela s’est compliqué lorsque nous avons obligé les poneys à passer des obstacles avant d’entrer dans l’enclos. Nous ne devions jamais toucher les poneys, seuls la voix, les gestes et notre intention devait nous permettre de nous faire obéir des poneys. Nous avons constaté que notre position, notre humeur, nos gestes, notre place dans le groupe, la communication entre nous influençaient le comportement des poneys qui pouvaient ne pas nous respecter du tout si nous n’étions pas tous les 8 cohérents.


Un groupe était systématiquement en observation de celui qui travaillait à l’enclos, il observait et donnait son avis sur ce qui  fonctionnait ou pas dans le groupe en activité. L’objectif étant qu’ils puissent se corriger. Cela demandait d’être attentif et de s’exprimer gentiment pour ne pas vexer et que les erreurs soient corrigées.

Toutes ces activités nous ont permise de nous  découvrir et cela a révélé les personnalités de chacun. Nous étions obligés d'être ouverts aux autres de façon à réussir les activités et ainsi ne pas se mettre en danger.


Les élèves de CAP a Palefrenier Soigneur 2016-2017


Fonteveille Maison Familiale et Rurale